INTERVIEW CROISÉE : Romain Lesbarrères & Romain Larrieu


A la veille d’un match important contre les girondins de Pessac, retrouvez l’interview croisée de Romain Lesbarrères et Romain Larrieu, deux anciens de la maison ciel et marine revenus cette année au club, pour le plus grand plaisir de leurs coéquipiers et des supporters…


– Quel est votre parcours sportif depuis vos débuts ?

Romain Larrieu : J’ai débuté le basket à 4 ans à Caupenne (évidemment !). Puis en mini-poussin j’ai rejoint l’ASVL (les prémices du REAL en jeunes). A 16 ans, j’ai commencé en honneur région à Caupenne-Larbey durant trois saisons puis quand le REAL Chalossais s’est formé je suis resté pour rejouer avec mes copains d’enfance et essayer de grapiller quelques minutes en N3. Après plusieurs saisons et la montée en N2 j’ai décidé de tenter un challenge dans un autre club donc à Espoir Chalosse en Pré-Nationale où j’ai pu jouer durant trois saisons puis à présent de retour à la maison.

Romain Lesbarrères : Début à Montaut en benjamins puis une année au HDC avec notamment Jean-Charles Crabos. Puis direction le Stade Montois en minimes première année et ce pendant 13 ans (dont sept années séniors en N2). Arrivée au REAL à l’été 2011 jusqu’en 2015. Enfin, deux années à Montaut en R1.

– Quelles sont vos raisons de votre retour au REAL ?

Romain Larrieu : J’avais hésité à arrêter le basket dû à mes contraintes professionnelles. Mais durant les férias estivales certains de mes partenaires m’ont fait des appels du pied, puis je connaissais également très bien coach Patate sachant qu’il était calme et zen j’ai donc décidé de revenir jouer à la maison avec les copains.

Romain Lesbarrères : Les raisons du retour (qui n’était pas prévu au départ après deux ans et demi d’absence suite à mon opération du genou) sont simples, se faire plaisir avec des potes mais surtout être coaché par le Zen Master alias Patate.

– A mi saison, le parcours en R2 est honorable, quel est l’objectif de la saison pour le groupe ?

Romain Larrieu : L’objectif est bien sur d’assurer le maintien vu que l’on vient à peine de monter. Mais si on peut accrocher les premières places, on ne va pas s’en priver !

Romain Lesbarrères : L’objectif est simple, jouer sans se prendre la tête et essayer de gagner un maximum de matchs. A l’heure où je parle, nous jouons la place de leader contre Pessac. Nous espérons gagner bien sûr mais attention faudra pas déconner derrière, la montée c’est pas pour nous car l’équipe est beaucoup trop jeune et inexpérimentée (clin d’œil).

– Pour avoir jouer ensemble en N3 ici, quels sont vos meilleurs souvenirs ?

Romain Larrieu : Il y en a beaucoup, mais pour en citer quelques uns, bien évidemment les titres de coupe Sud-Ouest et de coupe des Landes où d’ailleurs Romi avait été monstrueux sans lui ce jour là je pense que l’on ne la gagne pas ! Il y en a beaucoup d’autres, vu que l’on a eu la chance de beaucoup gagner durant toutes ces années, il y avait une super ambiance dans le groupe sur et hors du terrain.

Romain Lesbarrères : Les meilleurs souvenirs sportifs sont bien évidemment les deux coupes gagnées ensemble, la Sud Ouest en 2013 et la Coupe des Landes en 2015. Au delà de ça, ce que tu retiens surtout à la fin c’est d’avoir côtoyé des mecs avec qui tu as plaisir à te retrouver boire un verre et te raconter quelques bonnes anecdotes souvent extra-sportives (les repas, les déplacements, les soirées d’après match).

– Un de vos points forts est le tir à 3pts, si jamais il y a un tir décisif pour la gagne, quel Romain va armer ?

Romain Larrieu : Je lui passerai le dernier tir parce qu’il est plus vieux et je lui dois donc le respect. Quoi que… (rires).

Romain Lesbarrères : Sans hésitation Brougnon, il a ça dans le sang !

– Dites nous le point faible de chacun ?

Romain Larrieu : Ces genoux de papi (rires).

Romain Lesbarrères : Là aussi sans hésitation je vais dire les qualités athlétiques (tout comme moi d’ailleurs).

– Un dernier mot pour convaincre les supporters pour vous suivre en cette seconde partie de saison ?

Romain Larrieu : Je vous invite à venir nombreux dès ce samedi pour un match très important pour nous. Vous verrez un mélange de vieilles gloires qui ont encore de beaux restes (je ne citerai pas de noms) et de jeunes prometteurs. Puis surtout on ira boire un coup ensemble après le match !!!

Romain Lesbarrères : Pour les supporters, si vous aimez le jeu rapide et en haute altitude, n’allez plus voir la 1 mais venez à Caupenne, en plus on y voit mieux qu’à Saint-Aubin dans les gradins… (ndlr : le match a été déplacé depuis à Saint-Aubin)