Les résultats du week-end du 25 au 28 mai

 


C’est le dernier week-end de la saison, un week-end ultra chargé pendant les fêtes patronales de Caupenne!

Jeudi 25 mai à partir de 12H à MAYLIS

Repas Chalossais à Maylis avec au menu : Garbure, Friture d’éperlans, Côte à l’os, Pèche Melba. Réservations au 06.25.57.17.25. A 16h30 : Course Landaise avec Vert Galant.

Jeudi 25 mai, 18H30 à SAINT SEVER

U17M (Finale Coupe Fauthoux) : certains de nos cadets expatriés (Enzo Labat, Alex Lafitte (malheureusement blessé), Térence Dimanche auront la joie de jouer leur première finale de grande ampleur. Habitués à jouer dans le championnat régional, ils atteignent avec les couleurs d’HDC la finale de coupe départementale pour la première fois. Ils affronteront ADB, équipe régionale également. Les deux équipes se sont déjà affrontées deux fois cette saison avec une victoire à domicile pour chacun (62-59 à Doazit, 86-49 à Candresse), balle au centre. La dynamique est pourtant en faveur des Adébéistes qui dominent leur poule de classement (4 victoires, 0 défaite) alors que les diables rouges affichent un bilan mitigé (2 victoires, 2 défaites).

HDC – ADB : 66 – 73

Les cadets auront produit un gros match et se seront battus jusqu’au bout, mais ADB était plus fort. Bravo tout de même pour ce superbe parcours !

Vendredi 26 mai, 20H30 à POMAREZ (arènes)

ÉQUIPE 1M (Coupe Sud-Ouest, 1/2 finale) : Quoi de mieux que de finir par un week-end aux arènes de la Mecque et surtout par le classico Landais entre les deux pensionnaires de Nationale 2 cette saison, le REAL Chalossais et l’Union Dax Gamarde. La Coupe des Landes leur filant sur le nez encore une fois cette saison, les ciels et marines avaient à cœur de se rattraper dans la coupe régionale, c’est chose faite avec une place dans le dernier carré de la compétition où le plateau est extrêmement relevé avec, ESMS – JSA Bordeaux dans l’autre demi-finale. En championnat, les Udégistes l’ont emporté par deux fois, en octobre à Toulouzette 56–60 et en mars face à des Réalais décimés par quatre blessés mais qui avaient bien résistés, 61–47. Les scores ne sont pas très offensifs c’est dire que la lutte est acharnée lors de ces confrontations et qu’aucune équipe ne lâche le morceau facilement. Auteur d’une grosse saison mais ratant les play-offs de peu, les hommes de Mettay sont une véritable machine à gagner et ont un atout indéniable à savoir la meilleure défense de France en N2 toutes poules confondues. Quant au REAL pour sa première saison en N2, c’est un maintien bien confortable qui a été acquis avec des exploits sublimes face à des cadors et ogres de la poule. La Coupe peut donc être abordée de façon libérée. Partant outsider, la bande à Tremea sera d’autant plus dangereuse dans cette position et est capable de renverser n’importe quel adversaire avec en prime un soutien inconditionnel de leurs bruyants et nombreux supporters ! Vainqueur en 2013 et finalistes en 2015, le REAL Chalossais est un habitué de ce final four tous les deux ans revenant pour tenter sa chance, en espérant que 2017 soit semblable à il y a quatre ans. Mais en face, l’UDG vise second doublé Coupe des Landes-Coupe Sud Ouest consécutif ce qui serait inédit et exceptionnel. Le vainqueur aura donc l’honneur de refouler le puzzle dès le lendemain !

REAL – UDG : 59 – 69 (14–26, 18–18, 14–13, 13–12)
REAL Chalossais : Brocaires 3, Benoît 10, Darrieutort 4, Crabos 13, Ilardia 4, Latapy 2, Meuel 11, Benon 2, Seck 8.
Union Dax-Gamarde : Mansanné 3, Lissalt 3, Mansarré 16, Scroffernecher 0, Morentin 15, Basileu 2, Laurent 7, Lema 5, Naletilic 5, Ramassamy 13.

Comme les deux précédentes confrontations en championnat, cette troisième manche, disputé devant 1500 spectateurs, a rapidement tourné en la faveur des coéquipiers de Roberto Morentin. Dès les premières minutes, dans le sillage de Mansaré qui met les siens sur les bons rails (5–0), le pivot espagnol de l’UDG, sur le départ après deux saisons dans les Landes, montre qu’il sera très difficile à remplacer. Son abattage près du cercle, ses lumineuses passes aveugles et sa domination au rebond compliquent l’équation des Réalais qui se cassent méthodiquement les dents sur la meilleure défense de N2M (14–26, 10e). Déjà largement en tête à la première bouée (14–26, 10e), Dax-Gamarde va être rarement inquiété par la suite. Les hommes de Denis Mettay, qui, malgré l’adresse longue distance de Meuel et les jump shoots de Crabos, n’ont pas lâché le moindre point à la pause, devaient toutefois resserrer les rangs quand le REAL Chalossais, suite à un primé de Brocaires (51–57, 32e), signalait qu’il n’avait pas abandonné tout espoir de hold-up. Ramassamy, rappelé à la rescousse près du cercle, participait alors au 8–0 autoritaire du tenant du titre, jamais à court de solutions et tout en maîtrise (59–69). L’UDG défend son doublé le lendemain, face à ESMS, auteur d’un superbe match face aux JSA Bordeaux (92-79). Cette finale, comme l’an passé, sera à sens unique, encore en faveur des rouges et noirs, 96-68.

Samedi 27 mai, à 11H à LARBEY

U15F (D2/D3, finale) : Les filles réalisent une superbe année. Invaincues en phase de poule, elles se sont payées le luxe d’éliminer en 1/4 de finale une équipe de la série supérieure avant d’étriller leurs adversaires d’UCM en 1/2 finale. Elles s’offrent donc une finale, face à Coteaux du Luy 2, aussi invaincues. Le match promet d’être passionnant entre ces deux équipes au top de leur forme !

REAL – COTEAUX DU LUY : 56 – 58

Samedi 27 mai, 17H30 à CASSEN

U9F (Série A confirmées, finale) : Après les garçons l’an dernier, c’est au tour des filles de tenter de ramener le titre série A de leur catégorie. Pour cela, un gros morceau les attend, les voisines de l’ASCH. Lors du match aller, les deux équipes ne s’étaient pas départagées (34 partout) alors que le match retour avait tourné en faveur des bleues d’ASCH 31-19. Une finale logique entre les deux meilleures équipes de la saison.

ASCH – REAL : 24 – 35

Les réalaises sont les plus prompt à l’allumage et infligent un 15-0 dès le début. A la fin du premier quart-temps, 19-5, tout semble bien parti. La défense des bleus ciel tient bon et si les filles connaissent un mauvais passage en attaque, le principal est sauf, 23-8 à la mi-temps. La pause fait un bien fou aux bleues de l’ASCH qui se lancent dans une remontée folle. Elles reviennent à 5 points. Mais le REAL tiendra bon grâce à sa défense et remettra un coup d’accélérateur dans la dernière période pour aller décrocher le titre, 24-35.

Samedi 27 mai, 19H00 à CASSEN

ÉQUIPE 3M (D1, match de barrage) : Non non vous ne rêvez pas! Les gars avaient rangé leur basket au soir du 15 avril avec un goût d’amertume puisque ce dernier match (victoire tout de même) était synonyme de descente. Mais une dernière chance leur est donnée, la nouvelle est tombée il y a peu! Une équipe du niveau inférieur se résistant pour monter, il reste donc une place en D1. Les deux équipes ayant terminé neuvième de leur poule s’affrontent donc pour obtenir le ticket ultime. Un nouveau REAL-ASCH se jouera à Cassent à la suite des finales U9. Cela sera aussi l’affiche de ce match de barrage. L’équipe 3 de l’ASCH n’a pu se sauver aussi lors de l’ultime journée alors qu’elle était sur une très belle dynamique. Reste à savoir dans quel état vont se retrouver les deux équipes après plus d’un mois de trêve. Pourtant, pour ce match crucial, un seul mot d’ordre : vaincre, pour se sauver!

ASCH – REAL : 71 – 80

Dans une chaleur étouffante, le REAL prend le meilleur départ mais offre bon nombre de fautes et de lancer-francs que les adversaires concrétisent. Avec une équipe remaniée (mix de l’équipe 3 et 4, mais de meilleure qualité avec les bien connus Lafitte, Lespiaucq, Bô), les blancs prennent les commandes à la pause, 36-30. Le REAL repart de l’avant et envoie une salve de paniers longue distance pour reprendre l’avantage pour ne plus le perdre jusqu’au buzzer final. Un match très plaisant, un des plus aboutis de la saison, pour la clôturer sur une très bonne note, le maintien, devant un public venu nombreux.

Samedi 27 mai, 21H30 à POMAREZ (arènes) sous réserve

ÉQUIPE 1M (Coupe Sud-Ouest, finale) : On espère de tout cœur retrouver les arènes le lendemain pour y disputer la finale face aux vainqueurs de Bordeaux-ESMS. Finalistes de cette coupe il y a deux et quatre ans (vainqueurs en 2013), on espère que la logique des années impaires sera respectée !

Dimanche 28 mai, 17H00 à POMAREZ (arènes)

ÉQUIPE 2M (Trophée Aquitaine, finale) : Pour clôturer la saison du REAL, rien de mieux d’être présents dans des arènes, surtout celles de Pomarez ! Une finale inédite pour notre club, puisque jamais le club n’a disputé la finale de ce trophée, généralement boudé par énormément d’équipes aquitaines. Du coup, avec un tirage favorable avec peu de déplacements (réceptions de Vieux Boucau et d’ASCH, forfait d’Oloron), les réalais se sont retrouvés en 1/2 finale. Il valait le coup de se déplacer jusqu’à Talence pour affronter et battre JUMP, difficilement (qu’ils battront une nouvelle fois en demi-finale du championnat quelques jours plus tard). Mais là, la musique sera bien différente : la grosse écurie de Layrac se présente face à eux. Boulefaa, Minvielle, Perrin, trois noms qui débarquaient de Garonne (N2) pour faire monter Layrac en Nationale 3. Raté! Avec ce recrutement en or, les Lot-et-garonnais en ont été incapables, finissant « seulement » à la troisième place. Après cet échec, nul doute qu’ils voudront se racheter et sauver leur saison avec ce modeste Trophée. Chahutés mais sérieux tout au long de la compétition (victoires contre Lons 83-91 en 1/2, contre EFCB 92-81 en 1/4, contre ABN 71-86 en 1/8 et contre Blaye par forfait au premier tour), les rouges et noirs se sont logiquement retrouvés en finale. En face Dreux, de vaillants Chalossais prêts à déplacer une montagne, probablement soutenus par le KOP réalais, et voulant ajouter la cerise sur l’énorme gâteau constitué par la (re)montée et le titre régional.

REAL (+14) – LAYRAC : 69 – 79

Les réalais rentrent dans le match sans complexe, bien emmenés par Victor Babby. Mais la différence de niveau va vite se faire ressentir. Très adroits sur les ailes et puissants à l’intérieur, les pensionnaires de pré-nationale vont refaire la quasi totalité de leur retard lors de ces dix premières minutes, 29-26. Le second acte est riche en approximations de part et d’autre et le score évolue peu. Layrac égalise à 32 partout à la 14ème. Minvielle score beaucoup comme depuis le début de la partie et donne l’avantage aux noirs. Mais les blancs tiennent bon et parviennent à riposter, par Andy Thomas notamment. Au buzzer, Perrin donne le plus gros écart, 43-46. Mais les citrons boostent le REAL qui signe un 10-1 en 4 minutes, 53-47. Le temps mort lot et garonnais stoppe l’hémorragie mais Boulefaa laisse bon nombre de points en envoyant saucisse sur saucisse sur la ligne des lancers francs! Les réalais subissent la pression en fin de période et Layrac reprend une légère marge, 59-63. Les organismes souffrent en ce début de dernière période. Boulefaa, autorisé à faire beaucoup depuis le début, se voit sanctionné d’une technique, ce qui aurait pu donner un second souffle aux réalais, 64-70. Malheureusement, les tirs ne rentrent plus côté REAL et sans briller, Layrac s’en va tranquillement décrocher la finale, 66-78. Les deux dernières minutes ne changeront rien, 69-79. Une défaite très honorable qui clôture une saison déjà très réussie. 

3,964 total views, 1 views today